Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 23:56

Mouches          LES MOUCHES

 

Les mouches s'exécutent sur deux rangs, toutes les mouches se trouvant au même stade de formation le long du rang.

La technique de base des mouches est la suivante: sur un rang, on tricote plusieurs fois la même maille et, au rang suivant, on supprime les mailles ainsi augmentées par autant de diminutions. Pour les augmentations, il existe différentes façons de les obtenir, mais la plus courante consiste à tricoter plusieurs fois la même maille soit en la tricotant 1 fois à l'endroit, 1 fois à l'envers et 1 fois à l'endroit; soit une fois à l'envers, 1 fois à l'endroit et 1 fois à l'envers.

Selon la grosseur du fil utilisé et de la mouche réalisée, on doit quelquefois faire plus de 3 augmentations; dans ce cas, on tricote plusieurs fois la même maille en alternant toujours 1 fois à l'endroit et 1 fois à l'envers. Pour faire ces augmentations on peut également tricoter la maille plusieurs fois à l'endroit ou plusieurs fois à l'envers, mais il faut alors la prendre pour la tricoter ( à l'endroit ou à l'envers) alternativement 1 fois normalement et 1 fois torse, c'est-à-dire en la prenant par derrière.

Les diminutions aussi peuvent être différentes: on diminue les mailles en les tricotant ensemble à l'endroit ou à l'envers, tantôt en une seule fois, tantôt en plusieurs.

 

Nopes          LES NOPES

 

Les nopes, contrairement aux mouches, se réalisent chacune séparément, au fur et à mesure qu'on arrive à l'endroit choisi pour en former une.

Elles aussi s'obtiennent de différentes façons, chacune ayant sa propre utilisation. Parce que les nopes sont réalisées individuellement, elles sont faciles à utiliser dans la création de points. Disposées isolément, elles viennent ponctuer des points à mailles croisées ou à torsades; groupées, elles fournissent un point à texture dense pour former une bordure ou un motif; constituées par des mailles envers, elles apparaissent lisses sur un fond de mailles envers.

Les augmentations nécessaires à leur réalisation sont souvent les mêmes que celles utilisées pour les mouches; cependant, si le fil dont on se sert est un peu gros, on fait souvent une augmentation différente qui consiste à former alternativement 1 end, 1 jeté, 1 end, 1 jeté, 1 end dans la même maille. Les augmentations terminées, on tourne le travail et on tricote ces mailles à l'endroit ou à l'envers, deux fois ou plus; puis on les supprime par des diminutions, avant de passer aux mailles suivantes pour continuer le tricot.

Une nope particulièrement petite peut se faire ne travaillant ainsi: tricotez dans la même maille 1 end, 1 jeté, 1 end, 1 jeté, 1 end; tournez le travail et tricotez 5 env (les 5 m obtenues dans la même maille); tournez le travail, tricotez 2 ens-end en les prenant par derrière et 3 ens-end: il reste donc 2 m au lieu de 5; puis rabattez la plus à droite de ces 2 m par-dessus l'autre pour retrouver le nombre initial de mailles.

Parfois, pour donner une forme arrondie à la nope, on fait glisser des mailles à chaque extrémité de celle-ci, en procédant ainsi: * 1 jeté, 1 end* (3 fois); tournez le travail, 1 m glissée, 5 env; tournez le travail, 1 m glissée, 5 end; tournez le travail, * 2 ens-env* (3 fois); tournez le travail, 1 m glissée, 2 ens-end, rabattez la m glissée sur la m obtenue.

Une nope de mailles endroit sur un fond de mailles envers se fit, par exemple, de la manière suivante: dans la même maille, 1 end, 1 jeté, 1 end, 1 jeté, 1 end; tournez le travail, 5 env; tournez le travail, 1 env, 3 ens-env, 1 env; tournez le travail, glissez 2 m, 1 end, faites passer les m glissées par-dessus la m tricotées à l'endroit. 

Une autre nope lisse, avec le côté de mailles endroit pris comme endroit du tricot, s'exécute en faisant 4 mailles dans la maille de base, ce qui donne: dans une même maille, 1 end, 1 env, 1 end, 1 env; tournez le travail, 4 env; tournez le travail, 4 end; tournez le travail * 2 ens-env * (2 fois); tournez le travail, 2 ens-end.

Une nope plus pleine se pratique, si l'on veut, sans avoir recours à des augmentations, mais en travaillant ainsi: tricotez jusqu'aux mailles qui vont servir à faire la nope. Dans cet exemple, 4 m sont utilisées, donc tricotez: 4 end; tournez le travail, 4 env; tournez, 4 end; tournez, 4 env; tournez, 4 end; tournez, 4 env.

Pour donner encore plus de tenue et de relief à ce genre de nope, on réunit le premier rang de la nope au dernier en relevant une maille de la base et en la tricotant avec la maille suivante du dernier rang. Cela peut se faire pour les quatre mailles qui forment la nope, ou bien pour les mailles extérieures ou seulement pour les mailles centrales.

Il est très simple également d'utiliser une couleur contrastante pour la formation de nopes ou des mouches, ce qui permet de varier davantage encore les points en question.


 

Smocks          LES SMOCKS

 

Il existe plusieurs techniques pour faire des smocks.

L’une d’elles, et la plus facile, consiste sur un ouvrage en côtes à réunir les bandes par des fils de laines (une couleur différente permet de rendre les smocks plus originaux).

 


 

 

Ne parlez pas de nopes et de smocks à cette tricoteuse… sinon elle prend la mouche !!


Guêpe tricoteuse

Partager cet article

Repost 0
Published by Hélène et ses élèves - dans Tricot
commenter cet article

commentaires

nanou 20/11/2010 16:39


belle présentation de l'article
merci pour les explications bien utiles
bises
nanou


marie 20/11/2010 13:04


voila le genre de tricoteuse a ne pas rencontrer! trop marrante quand même!!


Loisirs Et Créations

  • : Le blog d'Hélène et de ses élèves
  • Le blog d'Hélène et de ses élèves
  • : Tous les vendredis de 13h45 à 16h15 au centre d'animation Montgallet-Reuilly à Paris se déroule l'atelier de créations au tricot et au crochet animé par Hélène.
  • Contact

Articles récents

Cliquez sur "share" pour mettre ce widget dans votre blog

Rechercher